Le paragraphe du jour qui m’énerve

Dans cet article il y a une chose qui m’écoeure, une phrase.

Thalès, qui n’aurait donc pas pris les mesures adéquates et ignoré la détresse d’un de ses salariés. « Aucune preuve n’est apportée », oppose Me Jourdan, avocat de l’industriel. Une procédure « adéquate », « une médecine du travail qui n’a rien signalé » et une « rémunération cohérente » sont évoquées comme autant de preuves « d’absence de signes manifestes » d’un quelconque trouble chez le salarié.

WTF ?!
Alors si on est payé très très cher on ferme sa gueule et on fait tout le boulot qu’importe qu’on nous demande des objectifs impossibles, de faire 20h par jour sur 350 jours par an, et de dormir en 4*1h ?

Non le montant de ce putain d’argent n’est PAS protecteur contre les méfaits d’un travail, voire du travail en général.
Sauf si on en gagne assez pour se barrer… rapidement.

 

Dans un même registre, c’est pas parce qu’un patron va payer 2 fois plus son employé que ce dernier va pouvoir réaliser 2 fois plus de boulot dans le même temps imparti…
L’argent est utile à bien des égards mais n’a pas ces propriétés là. Il serait temps de le comprendre.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.